« (précédent) L'ECRIT D'UNE VOIX | COMMENT DEMARRER EN VOIX OFF ? (suivant) »

JEAN PIERRE BOUVIER, NOTRE LAURENCE OLIVIER

Lun. 30 Mai 2016 à 11h32
Il ne m’arrive que fort rarement de retourner voir une pièce, alors cinq fois en deux mois...et surtout de prendre une véritable leçon de jeu : « Tango au bord de mer » de Patrick Besson s’est joué l’hiver dernier au Théâtre du petit Montparnasse (mise en scène Patrick Kerbrat).
Le pitch : un écrivain célèbre et son ancien amant de vingt ans son cadet se retrouvent un soir dans un bar d’hôtel.

Au programme : règlements de compte, trahison, passion, ivresse, violence, désir, réconciliation, création artistique.

Cette pièce demeure l’un de mes plus grands chocs artistiques depuis des lustres, j’en suis sorti particulièrement ému par un texte aussi fort, par deux comédiens investis, parmi eux Jean Pierre Bouvier.

Ce comédien irradie de son charisme à la Sir Laurence Olivier, de son charme.
D’une rare justesse de jeu, il habite le plateau et son personnage, ses gestes sont d’une précision diabolique.
L’ayant vu plusieurs fois dans cette performance, je peux témoigner qu’aucune représentation ne fut identique.
Comme il me l’a dit après , « j’essaie à chaque fois des choses différentes », en effet par exemple certaines répliques seront portées ou non.
Pour moi , voilà le travail du comédien qui , tel un artisan, tente, façonne, module, polie..
En revanche il est assez consternant d’apprendre que cette pièce a été refusée par tous les théâtres en régions car il s’agit de deux hommes (qui s’aiment et se déchirent)...le combat contre les préjugés n’est décidément pas clos..hélas.


« (précédent) L'ECRIT D'UNE VOIX | COMMENT DEMARRER EN VOIX OFF ? (suivant) »
Archives
Un site voix off pro